Courbet, un émeutier au salon

Date
Catégorie
Essais
À propos du livre

1848-170 : vingt-deux années de critiques et autant de scandales. La carrière de Gustave Courbet, surnommé l’apôtre du réalisme, se caractérise par un bras de fer avec la presse. Bras de fer largement dominé par le peintre qui, loin de céder au doute, en dépit de la férocité des commentaires, sut jouer de la polémique pour s’en faire une publicité.

Théophile Gautier, Baudelaire, Delécluze, Castagnary, les frères Goncourt… tous eurent leur mot à dire.